07 novembre 2013

Les « poissons rouges » politiques de Slovar au théâtre !



Ecrire un billet sur un député qui avait déposé un amendement pour améliorer la vie des poissons rouges et apprendre que celui-ci a en partie servi d'argument à une troupe théâtrale pour créer sa nouvelle pièce, c'est un grand moment de plaisir pour tout blogueur qui se respecte ! 





En juillet 2011, révolté par ce que je venais de découvrir sur le site de l'Assemblée nationale, j'écrivais un billet portant le titre suivant : « Le calvaire des poissons rouges : priorité sociale de l'UMP ? »

J'y écrivais entre autre : « (...) Les conditions de vie des précaires, immigrés et homosexuels sont-elles moins difficiles que celles d'un poisson rouge ? C'est ce qu'on peut se demander en lisant la question, hautement insolite, d'un député UMP au gouvernement ! (...) »

Qui était ce député ?

Michel Zumkeller député UMP du Territoire-de-Belfort. Ce grand humaniste qui avait : «  (...) voté pour le projet de loi relatif à l’immigration, à l’intégration et à la nationalité qui a pour objet de : « (...) modifier les règles d’entrée et de séjour en France (...) renforcer les exigences en matière d’accession à la nationalité (...) » qui a donné lieu à la Loi du 16 juin 2011 dans laquelle on peut lire : « Le titre de séjour étranger malade ne pourra désormais être accordé que si le traitement n’existe pas dans le pays d’origine, indépendamment des conditions d’accès plus ou moins assurées à ce traitement (...) » et qui portait la plus grande attention aux titulaires du RSA qu'il soupçonnait forcément de vivre comme des nababs.

Qui aurait pu croire que ce pourfendeur des « assistés de tous poils » pouvait se muer en grand sentimental lorsqu'il s'agissait d'améliorer la vie ... des poissons rouges. En effet, le 5 juillet 2011, il posait au ministre de l'agriculture la question suivante :

« Michel Zumkeller interroge M. le ministre de l'agriculture(…) sur les conditions de vie des poissons dans les « boules aquariums ». À l'époque où le bien-être des animaux est un sujet plus que jamais à l'ordre du jour, il souhaite savoir pourquoi les « boules aquariums », ces boules de verre « primitives » sont encore vendues couramment à des personnes qui n'ont aucune notion des conditions optimales nécessaires au maintien des poissons d'aquariums. (…) Au bout de quelques semaines, si les poissons ont survécu, ce changement se fera uniquement lorsque l'eau du bocal deviendra nauséabonde ou lorsque les poissons piperont l'air en surface, preuve qu'il faut agir, s'il en est encore temps. En conclusion, il se demande simplement si on peut interdire la vente de ces bocaux ou « boules pour poissons » comme l'ont déjà fait certains pays européens et interdire strictement d'offrir le poisson rouge en tant que lot dans les foires et autre fêtes foraines (…) » ce à quoi nous ajoutions : Transmis à tous ceux qui tournent en rond et vivent à plusieurs dans un appartement de quelques mètres carrés, voire insalubre ou ... dans la rue !

 J'avoue que j'avais oublié ce billet tout comme ce député, jusqu’à la réception d'un mail étrange rédigé par Hadrien de Corneillan : « Je me permets de vous écrire à la suite de votre article sur "le calvaire des poissons rouges : priorité sociale de l'UMP" relatif à la proposition du député Michel Zumkeller d'interdire la vente des bocaux pour poissons rouges. Cet article insolite avait attiré mon attention, et ce d'autant plus que je constatais à quel point l'info était reprise par de très nombreux médias (...) Cette histoire est aujourd'hui à l’origine de la création d’une comédie pour le théâtre (sur Paris) : « Comment gagner une élection avec 1 lama, 7 poules et 2 poissons rouges »


Et c'est ainsi que je me retrouvais invité par Hadrien de Corneillan et Nathalie Guyot au petit théâtre Le Proscenium dans le 11eme arrondissement. Et là mes amis, que du bonheur. Car le génie des auteurs c'est d'avoir imaginé comment un élu peut utiliser l'opportunisme comme outil de communication politique. A croire par moments que ceux qui ont écrit le scénario ont passé une partie de leur vie professionnelle dans les coulisses de la politique.

Car tout y est ! La terreur de l'oubli dans lequel vivent une partie des élus, le sort de certains assistants parlementaires taillables et corvéables à merci, les discours destinés à faire monter l'élu dans les sondages et surtout les media omniprésents (excellente Jennifer Dubourg) sans oublier l'obsession écologiste qui a saisi nombre d'élus et qui est devenue pour beaucoup une béquille en cas de manque d'idées.


Bravo et merci aux auteurs, metteur en scène et aux acteurs pour cette soirée à qui je souhaite de nombreux autres spectacles aussi réjouissants.


Bonus pour les lecteurs de Slovar : Hadrien de Corneillan et Nathalie Guyot ont gentiment accepté de répondre à quelques unes de mes questions


Slovar : Pouvez-vous nous dire quelques mots sur l'association ART'CHOUM ?

C'est une association d'auteurs, de metteurs en scène et de comédiens, créée en 2000, spécialisée dans le théâtre. Ses mots d'ordre sont création et hétéroclisme. Du spectacle pour enfants à la comédie satirique sur le monde politique, Art'choum s'attache à créer ses spectacles de toutes pièces : texte, mise en scène, mais aussi décors, musique, illustrations.

Slovar : « Comment gagner une élection avec 1 lama, 7 poules et 2 poissons rouges » est une pièce sur les mœurs politiques. Est ce un thème habituel pour vos spectacles ?

Pas du tout. Nous avons cherché à innover. C'est le fait divers dont la pièce s'inspire qui nous a donné l'impulsion.  En tant qu'auteurs, nous cherchons des sujets pertinents, que nous pensons à la fois intelligents et abordables. C'est le défi que nous nous sommes lancés avec cette comédie : aborder un sujet sérieux sur un ton léger.

Slovar : Pour ceux qui n'ont pas eu la chance de venir voir  « Comment gagner une élection ... » y aura t-il une ou plusieurs séances de rattrapage ?

Nous l'espérons ! Nous sommes en pleine prospection. La pièce se jouera au Théâtre du Rempart à Avignon les 14, 15 et 16 février 2013. Nous recherchons par ailleurs des théâtres pour continuer l'aventure aussi bien à Paris qu'en province.

Slovar :  Comment vous contacter pour connaître votre future programmation ?

Vous pouvez suivre notre actualité sur notre page facebook : comment gagner une élection avec 1 lama 7 poules et 2 poissons rouges

Vous pouvez également nous écrire sur artchoum(at)hotmail.fr



Crédit et copyright photos
Axel Perez

3 commentaires:

Operrier31 a dit…

Retraites pour nos amis policiers GB.

http://www.lefigaro.fr/retraite/2013/11/07/05004-20131107ARTFIG00339-en-angleterre-les-chiens-policiers-toucheront-une-retraite.php

Comme quoi la retraite, c'est ausi un récompense!

A propos de colliers, Merci d'avoir repris le tien!

Robert Spire a dit…

Et puis d'abord "les poissons sont cons"
http://www.youtube.com/watch?v=cH7O-BDkozI

voyance par mail gratuite a dit…

Je m’arrête très souvent sur votre site que j’apprécie beaucoup, cela me permet de m’évader et de penser à autres choses....Que du bonheur !! Merci